Francis Jammes Promenades bordelaises

Francis Jammes Promenades bordelaises Le Festin Jacques Le Gall
Francis Jammes Promenades bordelaises

Collection Les Paysages
Février 2016 / 224 pages / 15 x 23 cm / ISBN : 978-2-36062-122-4
 

Francis Jammes n’était pas un grand voyageur. Le poète a passé quasiment toute sa vie dans le triangle aquitain, entre Béarn, Pays basque et Bordeaux.
Né en Bigorre en 1868, ayant longtemps vécu à Orthez il décède à Hasparren soixante-dix ans plus tard. Entre ces deux marqueurs de temps fichés dans les Pyrénées, et dont les incidences sont bien connues, la période bordelaise de l’auteur du magnifique recueil De l’Angélus de l’aube à l’Angélus du soir ou de grands romans tels Clara d’Éllebeuse ou d’Almaïde d’Étremont, n’avait jusqu’ici jamais fait l’objet d’un recueil. Francis Jammes, pourtant, vécut dans la grande ville pendant près de neuf années, entre 1880 et 1888, à une période de sa vie dont on peut deviner qu’elle fut cruciale : la fin de l’enfance et l’adolescence.

Sommaire 

Qu’est-ce que Jammes doit à Bordeaux ? Et inversement, Bordeaux ne doit-il rien à Jammes ? De très nombreux textes, variés et passionnants, viennent en réponse à ces interrogations. Ils permettent de mieux connaître le jeune écrivain en devenir, ses attentes, ses impatiences, en même temps qu’ils révèlent Bordeaux, sa vie, ses quartiers, son milieu artistique et intellectuel, sous un éclairage nouveau et d’une saisissante fraîcheur.
Un couple de maisons, le double apprentissage de la mort et de l’amour, le lycée et les diverses rencontres dont celles d’amis, les lectures bordelaises et les premiers écrits constituent les étapes de cette confession à travers le temps qui se révèle captivante et d’une saisissante modernité.

L’auteur

Car c’est Jammes qui nous parle. Jacques Le Gall, professeur de lettres modernes à l’université de Pau et des Pays de l’Adour, a pris le soin d’écouter le « faune aux roseaux » (comme il se décrivait lui-même auprès de son ami André Gide) et de restituer avec délicatesse la figure d’un écrivain et la forme d’une ville : « Notre vœu serait que les lecteurs qui prendront le temps de lire le petit livre qui commence découvrent ou redécouvrent Jammes à partir de Bordeaux, et pourquoi pas Bordeaux dans l’amitié de Jammes. »