Villa Arnaga. Musée Edmond Rostand

Villa Arnaga. Musée Edmond Rostand | Le Festin
Villa Arnaga. Musée Edmond Rostand

2010 - 4e édition augmentée et enrichie / 64 pages / 14 x 22 cm / ISBN 978-2-915262-34-6
Odile Contamin et Jean-Claude Lasserre

COLLECTION GUIDES DE L'AQUITAINE

À l'occasion du centenaire d'Arnaga, cette réédition du texte de Jean-Claude Lasserre, édité une première fois en 1997, se trouve augmentée et enrichie de textes et commentaires inédits d'Odile Contamin, conservateur du musée, de nouvelles photographies qui présentent les aménagements récents, la restauration des façades et les documents qui ont enrichi, ces dernières années, les collections de la villa, l'ensemble valorisé par une nouvelle mise en page entièrement en couleur.

Sommaire 

C'est peu après le triomphe de Cyrano de Bergerac que le grand écrivain Edmond Rostand, alors atteint d'une grave pleurésie, se rend dans la petite station thermale de Cambo-les-Bains, en Pays basque. Peu à peu envoûté par le site, le poète élabore son projet, puis la construction de la somptueuse villa Arnaga, son "poème de pierre et de verdure".
Dans cette aventure mouvementée qui s'étale sur dix ans, il entraîne sa famille (son épouse, la poètesse Rosemonde Gérard, et ses deux fils, Maurice et Jean, eux-mêmes futurs écrivains), attirant dans son sillage certaines de ses relations de la capitale, tels Sarah Bernhardt, Anna de Noailles, Pierre Loti, ou Jean Cocteau... Tous viennent admirer la riche décoration d'une villa dont l'architecture participe à l'élaboration du style néo-basque qui va changer le visage de la région.
Tout aussi sompteux, les jardins instaurent un dialogue éloquent avec le paysage et l'horizon des monts pyrénéens qu'ils tutoient, se partageant entre le panache du jardin à la française et le recueillement du jardin à l'anglaise. Cent ans après sa création, alors qu'Arnaga a retrouvé ses couleurs d'origine (le rouge basque !) et bénéficié d'une importante campagne de restauration, la visite de ce lieu exceptionnel poursuit l'enchantement voulu par Edmond Rostand.