Le Festin #84 - Étonnant XXe siècle

Le Festin #84 - Étonnant XXe siècle
Le Festin #84 - Étonnant XXe siècle

Hiver 2013 / 128 pages / 22 x 28 cm

Pleins feux sur le XXe siècle pour ce numéro d’hiver du festin ! 

L’héritage du XXe se trouve fragilisé, et apparaît même aujourd’hui, comme le patrimoine le plus menacé. Qu’en est-il du regard patrimonial porté sur ce siècle à la fois vandale et intensément productif ? De l’hôtel Splendid de Dax à la cité des Castors de Bayonne, de la Petite Indochine de Sainte-Livrade aux mises en lumière de Bordeaux, le festin # 84 interroge ce passé proche à travers des récits et des portraits qui portent tous une aventure avant tout humaine.

  • © Région Aquitaine, Inventaire général, Michel Dubau

    GIRONDE : Les chais médocains, par Claire Steimer © Région Aquitaine, Inventaire général, Michel Dubau
    Longtemps relégués dans l’ombre des prestigieux « châteaux », les chais viticoles bénéficient d’une reconnaissance patrimoniale nouvelle. En Médoc, des architectes renommés sont sollicités pour sublimer ces lieux privilégiés de la vinification : une distinction qui s’attache à mettre en valeur le travail et la tradition.

  • © Christian Lafférrère

    LANDES : Les verrières de la Sécurité Sociale de Mont-de-Marsan, par Béatrice Haurie © Christian Lafférrère
    Au début des années 1950, les architectes Henri et Pierre Dépruneaux réalisent, dans le quartier de l’ancien port, le bâtiment de la Sécurité Sociale. Ils associent le mosaïste Charles Mauméjean, qui conçoit un ensemble de vitraux d’une saisissante alchimie de lignes et de couleurs. Une composition remarquable, qui, en l’attente de protection, est aujourd’hui menacée.

  • © Luc Chery

    LOT-ET-GARONNE : La Petite Indochine de Sainte-Livrade, par Yolande Magni © Luc Chery
    À partir de 1956, plusieurs centaines de rapatriés trouvent refuge au Centre d’Accueil des Français d’Indochine de Sainte-Livrade sur-Lot. Malgré le dépeuplement progressif, plus de cinquante ans après, ils sont toujours là. Le camp, avec tout ce qu’il représente de souvenirs, est aujourd’hui un lieu de mémoire qui fonde l’identité et l’enracinement de toute une communauté.

  • © Adrienne Barroche

    GIRONDE : Lycée Grand Air à Arcachon, par Bertrand Charneau © Adrienne Barroche
    Ou quand la lumière naturelle vient à la rescousse de l’éducation. Illustration de grandes théories sur l’hygiénisme, le climatisme et l’héliotropisme, chères à la Troisième République, sur le Bassin d’Arcachon.

  • © Gaizka Iroz

    PAYS BASQUE : La maison revolver d’Ascain, par Jean-Luc Dischamp et Pierre Moreau © Gaizka Iroz
    Étonnante construction que cette « maison aux grimaces » voulue par le décorateur Ferdinand P. Earle au début des années 1930. Provocatrice, elle a la forme d’un revolver et rappelle le style pueblo… le tout en terre basque ! Récit d’une aventure typiquement hollywoodienne.

  • © Raphaële de Gorostarzu

    LANDES : Le quartier des Forges à Tarnos, par Amandine Guindet © Raphaële de Gorostarzu
    Après avoir partagé le temps des espérances au moment de sa création, puis celle de la colère avec les mouvements sociaux, enfin celui du désespoir avec la fermeture de l’usine, la cité des Forges, à cheval sur Tarnos et Boucau, parvient à renaître de ses cendres en entretenant des liens privilégiés avec son histoire.

  • © Jérémie Buchholtz

    GIRONDE : Bordeaux Lumières, par Benoît Hermet © Jérémie Buchholtz
    Découverte de la ville à travers ses lieux magnifiés par les architectes lumière : la porte Cailhau, la rocade, l’usine Clos de Hilde, la passerelle Eiffel, la gare Saint-Jean, le Pont de pierre...

Sommaire 

GIRONDE

Lycée Grand Air à Arcachon, par Bertrand Charneau 
ou quand la lumière naturelle vient à la rescousse de l’éducation. Illustration de grandes théories sur l’hygiénisme, le climatisme et l’héliotropisme, chères à la Troisième République, sur le Bassin d’Arcachon.

Bordeaux Lumières, par Benoît Hermet
Découverte de la ville à travers ses lieux magnifiés par les architectes lumière : la porte Cailhau, la rocade, l’usine Clos de Hilde, la passerelle Eiffel, la gare Saint-Jean, le Pont de pierre...

Les chais médocains, par Claire Steimer 
Longtemps relégués dans l’ombre des prestigieux « châteaux », les chais viticoles bénéficient d’une reconnaissance patrimoniale nouvelle. En Médoc, des architectes renommés sont sollicités pour sublimer ces lieux privilégiés de la vinification : une distinction qui s’attache à mettre en valeur le travail et la tradition.

Il était une fois…la bande dessinée en Aquitaine, par Nicolas Trespallé
Si Angoulême est la capitale de la bande dessinée en France, l’Aquitaine a de belles plumes à faire valoir. Mais par quelles cases sommes-nous passés de l’ancêtre Biroulet à Winshluss ?

DORDOGNE

Les palais Royaux, par Hervé Brunaux
Comme en témoigne la demeure de Serge Royaux à Beaumont-du-Périgord, la décoration, si elle est une affaire de goût, est aussi un appel à la mobilisation de tous les autres sens. Par le chic de ses aménagements, cette figure créative majeure du xxe siècle a façonné palais officiels et résidences privées.

Condat, la cité de papier, par Hervé Brunaux
Au Lardin-Saint-Lazare, en rive droite de la Vézère, une usine de papier trône depuis plus d’un siècle en pôle industriel majeur du Terrassonnais. Les papeteries Condat sont aussi le premier employeur privé du département de la Dordogne.

Les monuments aux morts, Ophélie Ferlier
Alors que les derniers témoins de la Grande Guerre disparaissent, l’intérêt pour cette période fondamentale du xxe siècle ne se dément pas : les monuments aux morts élevés à l’issue du conflit sont devenus un élément essentiel du paysage communal.

PAYS BASQUE

Bayonne, l’Esprit Castor, par Julie Boustingorry
Les Castors ont bâti communautairement leur maison, en proposant une alternative à la crise du logement de l’après-guerre. Ainsi, s’est lotie la cité Saint-Amand, à Bayonne. Retour sur une utopie devenue réalité.

La maison revolver d’Ascain, par Jean-Luc Dischamp et Pierre Moreau
Étonnante construction que cette « maison aux grimaces » voulue par le décorateur Ferdinand P. Earle au début des années 1930. Provocatrice, elle a la forme d’un revolver et rappelle le style pueblo… le tout en terre basque ! Récit d’une aventure typiquement hollywoodienne.

Biarritz, Koldo Zabala - Danser, danser, toute la vie, par Serge Arioldi
Attiré très jeune par la danse classique, compagnon d’art des grands maîtres que furent Alexandre Volinine et Yves Brieux-Ustaritz, issu d’une famille de danseurs de Biscaye, Koldo Zabala avance dans l’âge avec cette passion intacte du corps en mouvement, du corps pour la danse éternelle.

LANDES

Les verrières de la Sécurité Sociale de Mont-de-Marsan, par Béatrice Haurie
Au début des années 1950, les architectes Henri et Pierre Dépruneaux réalisent, dans le quartier de l’ancien port, le bâtiment de la Sécurité Sociale. Ils associent le mosaïste Charles Mauméjean, qui conçoit un ensemble de vitraux d’une saisissante alchimie de lignes et de couleurs. Une composition remarquable, qui, en l’attente de protection, est aujourd’hui menacée.

Le quartier des Forges à Tarnos, par Amandine Guindet
Après avoir partagé le temps des espérances au moment de sa création, puis celle de la colère avec les mouvements sociaux, enfin celui du désespoir avec la fermeture de l’usine, la cité des Forges, à cheval sur Tarnos et Boucau, parvient à renaître de ses cendres en entretenant des liens privilégiés avec son histoire.

LOT-ET-GARONNE

La Petite Indochine de Sainte-Livrade, par Yolande Magni
À partir de 1956, plusieurs centaines de rapatriés trouvent refuge au Centre d’Accueil des Français d’Indochine de Sainte-Livrade sur-Lot. Malgré le dépeuplement progressif, plus de cinquante ans après, ils sont toujours là. Le camp, avec tout ce qu’il représente de souvenirs, est aujourd’hui un lieu de mémoire qui fonde l’identité et l’enracinement de toute une communauté.

BÉARN

Mourenx - ville nouvelle, par Laetitia Maison-Soulard
Depuis sa création en 1957, Mourenx ville nouvelle, ville champignon, ville test, n’en finit pas d’alimenter les débats sur l’urbanisme, l’architecture et le logement. De fait, cet étonnant laboratoire urbain qui a coalisé les ambitions parfois contradictoires des Trente Glorieuses, se trouve en passe de gagner ses galons patrimoniaux.